Skip to main content

Industries / commerces / institutions

Programmes et ressources

099 A1230 1

Service-conseil

La MRC est disponible pour aider les industries, les commerces et les institutions (ICI) à mieux gérer leurs matières résiduelles. Elle est en mesure d'offrir un service-conseil en ce qui concerne :

  • les pratiques à l’interne;
  • les équipements;
  • les services de collecte;
  • les programmes d’aide financière et de certification;
  • les débouchés des matières résiduelles.

Le Comité 21 reçoit un appui de taille avec une contribution de 330 000 $ sur un budget global de 730 000 $ pour l’expansion de sa symbiose industrielle Montérégie circulaire avec l’appui et la collaboration de quatre grands partenaires des territoires ciblés : Agglomération de Longueuil, MRC de Roussillon, MRC de Beauharnois-Salaberry et MRC de Vaudreuil-Soulanges. « La vision du programme Montérégie circulaire est partagée avec nos partenaires des territoires. Son déploiement tombe à point d’autant plus que nous savons que les entreprises cherchent des mécanismes et de l’expertise pour trouver des solutions à leurs ressources et à leurs matières en ce temps où des problèmes d’approvisionnement et d’accès à d’autres ressources émergent et s’amplifient » mentionne Chantal Lemieux, présidente du conseil d’administration. « Montérégie circulaire permet de créer un grand réseau circulaire d’affaires écoresponsables, de synergies des ressources et des matières qui évoluent dans des boucles de mise en valeur et d’innovation verte. Montérégie circulaire vise à créer des synergies avec 250 entreprises participantes d’ici 2024 dont les retombées seront économiques, environnementales, sociales et culturelles » renchérit Lorraine Simard, présidente-directrice générale et avec madame Lemieux cofondatrices du Comité 21, et initiatrice de la première symbiose en Montérégie en 2015.

La circularité des matières en Montérégie est possible, viable et nécessaire. Tous les acteurs s’entendent pour réussir à développer une économie montérégienne circulaire et à dépasser le l’indice de 3,5 % de circularité (Circle Economy, 2021) des Institutions, Commerces, Industries (ICI) québécoises, afin de limiter les changements climatiques tout en gardant une économie forte. Les entreprises déjà engagées dans cette voie constatent les retombées positives d’une telle démarche : lutte aux changements climatiques, approvisionnement écoresponsable, marque écoresponsable, innovation, etc.

Pour en savoir davantage à ce sujet, cliquez ici !

Documents et liens